Le plus stressant des coups de fil

Publié le 6 Mars 2014

CA Y EST!!!! Mais quoi donc me direz vous? Je ne vais pas vous le révéler tout de suite voyons, conservons le suspense!

Je vais donc commencer par le commencement. C'était le cinquième ou sixième jour le plus froid de toute ma vie. Ah non, pardon, ça c'est le début de l'histoire de Koda dans frère des ours. Comme ma mère ourse n'a pas été tuée par Kinaï je vais reprendre si vous le voulez bien.

Ou en étais-je? Ah oui! Revenons quelques jours en arrière. Je me réveille, comme toute personne qui vient de passer une bonne nuit de sommeil et je jette un coup d’œil sur mes mail. Que vois-je? Un mail de Sydney Internships, l'agence qui gère ma recherche de stage sur place et partenaire de Stage Voyage. Ils m'informent qu'un cabinet d'avocat serait intéressé par mon profil. En effet, l'agence lui a déjà transmis mon CV rédigé en anglais et à la mode Australienne accompagné de ma superbe lettre de motivation. Car oui elle est belle ma lettre. Et entièrement en anglais. Pour avoir intéressé un professionnel du droit c'est que je ne fabule pas tant que ça et qu'elle était un tant soit peu convaincante ma lettre, non? Donc là, c'est le moment où je commence à faire des bons sur place et préviens tout mon entourage. Le lendemain, situation similaire, je reçois un mail disant que dans deux jours, vendredi à 7h heure parisienne, est prévu un entretien téléphonique avec l'avocat en question. Je recommence à me transformer en kangourou ce qui est de bonne augure pour un voyage en Australie. Puis je reprends mes esprits. Ciel! seulement deux jours pour me préparer à un entretien en anglais et ce par téléphone! Et puis ça coûte combien un appel vers l'Australie? Rien avec Orange? Parfait, déjà un souci de moins.

Me voici donc en train de chercher frénétiquement une masse de vocabulaire nécessaire afin de fluidifier mes réponses lors de l'entretien. Pour faire comme si j'étais plus douée que je ne le suis réellement. Jim, mon prof particulier d'anglais a même accepté de me donner une leçon exceptionnelle la veille au soir via Skype pour que je sois bien préparée. Evidemment, je fais quelques petites recherche sur le monsieur et son cabinet. Il s'agit donc d'un anglais, Camille Dezarnaulds. Ses parents, francophiles avérés lui ont très jeune appris le français. C'est bien ça! Il s'occupe de droit des affaires, droit patrimonial, droit de la propriété, et droit français. J'ai mal lu! Je relis donc. Et non, il travaille régulièrement avec la Nouvelle Calédonie donc sous l'égide du droit français. Encore meilleur! Et pour ne rien gâcher, son cabinet doit se trouver à un quart d'heure à pied de la plage de Bondi. Que demander de plus? Peut être d'assurer déjà. Je suis donc allée me couchée et j'ai presque rêvé en anglais.

Arrive le jour J, vendredi matin, 7h. Ma main tremble en composant le numéro. Et si Linda, celle qui s'occupe des recherches pour mon stage s'était trompée dans le décalage horaire et donc que j'appelais à la mauvaise heure? Et que dois-je dire, Hi? Trop familier. Good morning? Mais chez eux c'est l'après midi. Good afternoon? Mais chez moi c'est le matin! J'ai opté pour Hello. Neutre. Classique. Et quelle n'est pas ma surprise d'entendre mon interlocuteur, un viel homme parfaitement sympathique, parler immédiatement en français. Il attendait mon coup de fil. Le contact entre nous passe vraiment très bien. Il me parle des quelques années qu'il a passé à Paris. Je vois très bien où car il vivait à une dizaine de minutes à pieds de l'endroit où moi je vis. C'est assez amusant et c'est plutôt bon signe. Finalement, il ne me fait pas passer un entretien mais plus un test de compatibilité si je puis dire. Au bout d'un moment, il se met à me parler en anglais. Oh mon Dieu que l'accent australien est étrange! Mais j'ai tenu bon et j'ai répondu en anglais. Nous nous sommes ensuite quitté en français. Je dois admettre alors mon scepticisme. La conversation a été courte, il n'a pas énormément d'éléments pour se faire une idée sur ma capacité de travail donc je ne saurais me prononcer.

Le week end se passe et je reçois encore un petit mail au réveil. Et devinez ce qu'il contenait en pièces jointes, je vous le donne en mille: la convention de stage dûment signée. Regardez comme elle est belle cette petite signature! Ca y est, j'ai donc officiellement un stage! Il aura lieu du lundi 16 juin au 19 septembre. Je travaillerai de 9 heure à 17h puis après je j'irai très certainement faire du surf. Oui, du surf, ça semble assez sympa comme idée!

J'attends de vous lire, surtout commentez!

Voici les deux pages de ma convention. Vous pensez bien que je l'ai déjà signée et renvoyée!
Voici les deux pages de ma convention. Vous pensez bien que je l'ai déjà signée et renvoyée!

Voici les deux pages de ma convention. Vous pensez bien que je l'ai déjà signée et renvoyée!

Rédigé par CFC

Repost 0
Commenter cet article

Laurent Jammes 12/03/2014 19:10

Félicitations Cassandra...Tu es une ST AR .GOOD LUCK !Laurent à Lodève